Semaval : priorité à la sécurité et à l’environnement

Le 4 juin dernier, un incendie se déclarait au sein du centre de tri Semaval, sur l’Ecosite de Vert-le-Grand. Sans faire de victimes, il avait endommagé une partie de l’installation et avait réquisitionné plus de cinquante pompiers sur place.

Photo_27Depuis trois mois, des analyses poussées ont été menées en étroite collaboration avec les services de la DRIEE sur l’eau, les végétaux et les sols afin d’évaluer l’impact de l’incendie sur l’environnement direct du site. « Nous avons mené ces analyses en toute transparence avec la DRIEE. Aux vues des résultats, nous pouvons maintenant confirmer que le sinistre de juin dernier n’a eu aucun impact environnemental significatif », souligne Denis Duplessier, Directeur général de Semaval.

Après le sinistre, les services de l’Etat ont validé les mesures provisoires permettant au site de fonctionner malgré les dégradations subies. Ce mode transitoire a permis notamment de préserver l’activité prioritaire et de maintenir les emplois des 28 collaborateurs du centre de tri, pour un retour à la normale au plus vite.

En effet, la pause estivale n’a pas entamé le travail entrepris pour le démontage et la reconstruction du centre de tri. Les mesures prises pour sécuriser le site avant le sinistre ont permis de détecter et de maîtriser rapidement l’incendie. Des travaux de renforcement de ces dispositifs sont en cours de finalisation. Plus que jamais, la sécurité de nos collaborateurs et des installations est notre priorité.